Dans le même numéro

Comment s'opposer au président Sarkozy ?

août/sept. 2007

Qu’il paraît loin, le temps des anti-sarkozystes, cette époque de grand brassage républicain où se côtoyaient les chiraquiens des hautes sphères de l’État et les villepinistes des basses œuvres, les rappeurs énervés et les juges offusqués, les socialistes dont Éric Besson tenait la plume, les témoins anonymes convoqués par Marianne pour dire l’instabilité psychologique du candidat, enfin tout le monde ... sauf Le Monde ! Mais aussi, où est passé leur épouvantail ? L’atlantiste invite à Paris tous les partis libanais, Hezbollah compris ; le communautariste confie la politique de la ville à la présidente de « Ni putes ni soumises » ; le libéral s’acharne à rayer du traité européen la concurrence libre et non faussée ; le sectaire, surtout, ouvre à tout va.

Du « tout sauf Sarkozy » au « rien hors Sarkozy », le changement est si brutal qu’on ne peut le réduire à l’état de grâce, ce moment civique nécessaire aux démocraties où les perdants rendent au suffrage universel l’hommage momentané d’un bémol mis à leurs critiques. On y décèle bien sûr la rationalisation de la décision populaire en admiration de l’intelligence du vainqueur, mais ici amplifiée à un degr

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Michel Marian

Philosophe de formation, il travaille dans le domaine des politiques scientifiques et de recherche. Michel Marian publie régulièrement notes et articles sur la politique française dans Esprit. Il s’intéresse également à l’histoire et à la culture arméniennes, tout comme aux questions de reconnaissance du génocide arménien.…

Dans le même numéro

Littérature, cinéma et justice
Eschyle, Kafka et l'invention du tiers
Juger et punir chez Dostoïevski et Hitchcock