Dans le même numéro

La résistible ascension de Marine Le Pen

Comment comprendre la rapide progression de Marine Le Pen dans les enquêtes d’opinion depuis son arrivée à la tête du Front national ? Replacé dans le contexte européen, le phénomène n’entérine pas seulement une évolution du discours. Il témoigne d’une stratégie de recentrage en vue de nouer des alliances électorales mais aussi d’une banalisation des extrêmes qui touche les médias et tente la droite classique.

Le retour au premier plan du Front national, derrière le visage nouveau de Marine Le Pen, est le principal enseignement des élections cantonales de 2011. C’est d’ailleurs le point sur lequel gauche et droite s’accordent1 : pour 84% des sympathisants socialistes et 90% des sympathisants Ump, «Marine le Pen sort plutôt renforcée des élections cantonales »... et leur parti plus ou moins bousculé.

Un rattrapage européen

La poussée de 2011, qui ramène le FN vers des scores de 15% à 20%, confirme et amplifie son début de redressement observé aux régionales de 2010, par rapport aux échecs successifs des élections nationales de 2007 et européennes

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Michel Marian

Philosophe de formation, il travaille dans le domaine des politiques scientifiques et de recherche. Michel Marian publie régulièrement notes et articles sur la politique française dans Esprit. Il s’intéresse également à l’histoire et à la culture arméniennes, tout comme aux questions de reconnaissance du génocide arménien.…

Dans le même numéro

La dynamique révolutionnaire dans les sociétés arabes

Risque naturel et crise morale au Japon

La catastrophe est-elle une politique ?