Dans le même numéro

Prendre en compte les connexions. À propos de Françoise Choay et Jean-Toussaint Desanti

À propos de Françoise Choay et Jean-Toussaint Desanti

En 1971, l’historienne de l’urbanisme Françoise Choay et le philosophe des sciences Jean-Toussaint Desanti publiaient ensemble un petit volume (aujourd’hui introuvable) intitulé Connexions. Ils réfléchissaient aux évolutions des approches abstraites – au sens mathématique – de l’espace et à leurs applications concrètes, notamment dans l’urbanisme. En rupture avec l’idée de circulation et d’organisation de l’espace qui caractérisait la société industrielle, cette réflexion anticipait déjà nombre de nos questions actuelles.

Pourquoi revenir sur le travail philosophique de Jean-Toussaint Desanti et publier un texte mal connu : « Que faire d’un espace abstrait » ? En analysant le parcours politique et philosophique de Desanti, Joël Roman fournit de précieux éclairages afin de saisir l’originalité de son travail en se focalisant plus précisément sur l’énigme de la « croyance politique ». Il rappelle aussi que dans son œuvre, la compréhension des idéalités mathématiques n’est pas dissociée d’une phénoménologie, ce qu’on voit dans ce texte devenu inaccessible que nous publions.

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Olivier Mongin

Directeur de la revue Esprit de 1989 à 2012   Marqué par des penseurs comme Michel de Certeau, qui le pousse à se confronter au structuralisme et l'initie aux problématiques de la ville et aux pratiques urbaines, Claude Lefort et Cornelius Castoriadis, les animateurs du mouvement Socialisme ou Barbarie, qui lui donnent les outils à la fois politiques et philosophiques de la lutte…

Dans le même numéro

Le sentiment d'accélération de l'histoire
Changement technique : peut-on ralentir ?
Tyrannie du présent et dévalorisation de l'avenir