Dans le même numéro

L'islam politique, toujours en échec

mai 2015

#Divers

Dans sa postface à la réédition de l’Échec de l’islam politique (publié pour la première fois en 1992), Olivier Roy revient sur la thèse qu’il défendait à l’époque, et la maintient, en la replaçant dans le contexte de l’après-printemps arabes et de la montée en puissance de Daech.

L’Échec de l’islam politique a été écrit il y a désormais vingt-cinq ans. Le titre, plus que le contenu (qui n’a manifestement pas toujours été lu par ses commentateurs), a fait l’objet de nombreuses critiques, que l’on peut ranger sous deux grandes catégories. La première, venue surtout de milieux non universitaires, porte sur la prédiction à laquelle aboutissait l’analyse : comment peut-on parler d’échec alors que les islamistes remportent régulièrement des victoires électorales (Turquie, Tunisie, Égypte) et, surtout, que le djihadisme semble sur une pente ascendante depuis le 11 septembre 2001 ? La seconde critique, plus souvent issue des rangs de mes collègues universitaires, porte sur la pertinence du concept d’islamisme : ne s’agirait-il pas d’une construction artificielle, voire teintée d’orientalisme et de postcolonialisme, qui découperait arbitrairement un objet politique, construit selon les catégories de

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Olivier Roy

Philosophe, politologue, spécialiste de l'islam politique.   Après avoir travaillé sur la guerre d'Afghanistan en ayant notamment fait plusieurs séjours dans le pays auprès des Moudjahidines, Olivier Roy se concentre sur l'étude des mouvements politiques islamistes, d'abord en Asie centrale, puis au Moyen-Orient, pour ensuite développer une approche globale des questions de l'islam contemporain.…

Dans le même numéro

La panthéonisation, un rituel daté?

Pierre Brossolette

Geneviève de Gaulle Anthonioz

Germaine Tillion

Jean Zay