Dans le même numéro

Abigaël, de Magda Szabó

mars 2018

#Divers

Marquant le centième anniversaire de la naissance de Magda Szabó à Debrecen, au nord-est de la Hongrie, la publication en français de ce roman paru en 1970 favorise une approche en douceur des thèmes de prédilection de l’auteur : la résonance du politique dans la vie au quotidien, les risques élargis de tout engagement idéologique, la centralité des personnages féminins, les liens de dépendance comme facteurs de résilience et d’insoumission. Georgina, surnommée Gina, doit, sans explication aucune, quitter l’existence privilégiée qu’elle menait à Budapest entre le général Vitay, son père adoré, Marcelle, sa gouvernante française – sa mère est décédée quand elle n’avait que deux ans –, Mimo, sa tante frivole, grande organisatrice de thés dansants, ses camarades de l’école Atala Sokoray et son amoureux, le lieutenant Feri Kuncz, pour devenir pensionnaire à Arkod dans la rigide institution religieuse Matula. Tout en décryptant les éléments qui concourent à la formation d’une adolescente, soudain projetée dans un monde qui lui est étranger, replié sur lui-même, avec ses rituels, ses secrets, ses allégeances, Magda Szabó impose la présence so

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !