Notes de lecture

Dans le même numéro

L’encyclique inaboutie de Pie XI de Georges Passelecq et Bernard Suchecky

Préface d’Émile Poulat

mars 2020

Dans les années 1970, une revue jésuite américaine fait allusion à une encyclique « perdue », commandée par le pape Pie XI, qui aurait condamné le racisme et l’antisémitisme. Dans les années 1930, le père Passelecq, s’était ­fortement impliqué dans le sauvetage des juifs fuyant l’Europe de l’Est et l’Allemagne. Arrêté dès 1941, il avait survécu à Dachau et il voulut en savoir plus. Rejoint dans sa recherche dès 1987 par Bernard Suchecky, leur enquête prend des allures de thriller… En effet, tant au Vatican qu’auprès des archivistes des protagonistes (trois jésuites auteurs de ce texte et leur supérieur), les embûches, les chausse-trapes se multiplient. On est confondu devant les esquives, les dénégations que, trente ans après Vatican II, nos deux chercheurs rencontrent ! En juin 1938, le pape a bien demandé à un jésuite américain, Paul LaFarge, de lui proposer une encyclique sur le racisme (Humani Generis Unitas) et sur le problème des juifs. LaFarge remet le texte, rédigé à Paris avec deux collègues allemand et français, à Rome au père général des jésuites fin septembre 1938. Pie XI, très affaibli par

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
La Découverte, 2019
300 p. 12 €

Annick Jamart

Annick Jamart née le 15 novembre 1945, préside aujourd'hui à Connaissance et Vie d'Aujourd'hui ainsi qu'à la Chapelle musicale de Tournai. Elle a publié dans Esprit des notes sur la Belgique et des recensions.

Dans le même numéro

Le dossier, coordonné par Bernard Perret, regrette que la prise de conscience de la crise écologique ait si peu d’effet encore sur la science et les réalités économiques. C’est tout notre cadre de pensée qu’il faudrait remettre en chantier, si l’on veut que l’économie devienne soutenable. À lire aussi dans ce numéro : survivre à Auschwitz, vivre avec Alzheimer, le Hirak algérien, le jeu dangereux entre l’Iran et les États-Unis et un entretien avec les réalisateurs de Pour Sama.