Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Notes de lecture

Dans le même numéro

Le chemin des estives de Charles Wright

novembre 2021

À rebours d’une société de consommation qui s’ingénie à préserver son système, à cacher ses peurs, à s’aveugler sur les nouvelles pauvretés qu’elle génère, certains font le choix de s’exclure plus ou moins durablement de la marche frénétique du monde, quitte à passer eux-mêmes pour de doux déséquilibrés. Cet itinéraire à contresens, Charles Wright l’a emprunté à pied, en traversant l’austère Massif central. Alors novice jésuite, il a pris la route comme on prend la mer, en suivant la consigne évangélique de ne rien emporter, vivant de la générosité de ceux qu’il croise sur le chemin de cette diagonale du vide, dont il décrit avec minutie et tendresse les paysages, les animaux et les trésors patrimoniaux. Dans cette odyssée vagabonde faite de déconvenues, d’émerveillements et de rencontres inattendues, Charles n’est pas seul. Son vis-à-vis, novice jésuite comme lui, Parsac, lui permet de garder les pieds sur terre, de ne pas s’illusionner sur sa quête spirituelle, de révéler le meilleur de lui-même. Grâce à un style particulièrement soigné, l’auteur parvient à embarquer ses lecteurs dans une rude mais heureuse échappée, avec deux autres compagnons, mais invisibles ceux-là : Arthur Rimbaud et Charles de Foucauld. L’« homme aux semelles de vent » tout comme le « frère universel » contribuent à faire de cette fugue une respiration à la fois poétique et spirituelle, qui ne laisse pas indemne. Le chemin blesse et éprouve, mais il ouvre en même temps au bonheur

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Flammarion, 2021
368 p. 21 €

Antoine Bellier

Journaliste et animateur des matinées de RCF national, Antoine Bellier est également éditeur chez Salvator.

Dans le même numéro

L’essor sans précédent d’Internet et des nouvelles technologies de l’information a transformé en profondeur le rapport des citoyens à la participation civique. Si elle a permis des progrès incontestables, cette révolution numérique pose également des défis pour la préservation du débat en démocratie. Le bouleversement introduit par le numérique dans la délibération publique semble en effet remettre en cause les exigences traditionnellement associées au débat démocratique, comme l’égalité d’accès, le contrôle public des instances de modération, la fiabilité de l’information ou le pluralisme des courants d’expression. Quelles stratégies adopter pour faire face aux dérives qui touchent aujourd’hui le débat sur Internet ? Le dossier, coordonné par Romain Badouard et Charles Girard, examine la propagation des fausses nouvelles, la mobilisation de nouveaux publics, les pouvoirs de régulations privés et la déstabilisation des cadres juridiques. À lire aussi dans ce numéro : le naufrage moral de l’Église, qui sont les talibans ?, gouverner la pandémie et une rencontre avec Pierre Bergounioux.