Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Notes de lecture

Dans le même numéro

Une Amérique gagnée par ses démons

janv./févr. 2021

À travers les portraits croisés de huit personnages, Stephen Marker met en scène les désillusions et le désespoir d’une génération qui a grandi au rythme des guerres successives.

Jusqu’à la dernière élection présidentielle, il se disait que le candidat qui l’emportait dans l’Ohio avait de bonnes chances d’entrer à la Maison Blanche. Si, en novembre 2020, Donald Trump, malgré les sondages qui l’y donnaient perdant, y est, comme en 2016, arrivé en tête, cela ne lui a pas permis de gagner l’élection. Sans doute faut-il voir dans ce score renouvelé, mais insuffisant à lui donner la victoire, la traduction de l’ancrage du « trumpisme » dans une Amérique de plus en plus fracturée. Dans cet État de la Rust Belt des États-Unis, la beauté sauvage des paysages contraste avec la laideur et la tristesse des zones urbaines, laissées à l’abandon et dévastées par la pauvreté. Touchées de plein fouet par la désindustrialisation du début des années 1980, la misère sociale et le racisme y ont explosé durant les deux dernières décennies du xxe siècle. Sont venus s’y ajouter, à partir du début des années 2000, les effets collatéraux des guerres en Afghanistan et en Irak après les attentats du World Trade Center, puis la crise des subprime en 2008. Stephen Markley, qui est originaire de cette région, dresse dans Ohio, premier roman magistral et très sombre, le portrait de cette Amérique profonde et d’une génération perdue – la sienne – qui, au lendemain du 11 septembre 2001, a vu ses rêves s’effondrer et s’est abîmée dans des guerres sans fin, la misère, la drogue et une violence extrême. Ohio

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Albin Michel, 2020
560 p. 22 €

Benédicte Chesnelong

Bénédicte Chesnelong est avocate au barreau de Paris, spécialisée en droit des affaires et droit pénal international. Ayant commencé sa carrière dans le cabinet de Robert Badinter, elle a par la suite travaillé pour la Commission environnement du Parlement européen, le Conseil de l’Europe et les Nations Unies, notamment comme chargée de mission au Kosovo.…

Dans le même numéro

Les femmes sont au cœur de nombreux mouvements sociaux à travers le monde. Au-delà de la vague #MeToo et de la dénonciation des violences sexuelles, elles étaient nombreuses en tête de cortège dans le soulèvement algérien du Hirak en 2019 ou dans les manifestations contre le président Loukachenko en Biélorussie en 2020. En France, leur présence a été remarquée parmi les Gilets jaunes et dans la mobilisation contre le dernier projet de réforme des retraites. Dans leur diversité, les mouvements de femmes témoignent d’une visibilité et d’une prise de parole accrues des femmes dans l’espace public, de leur participation pleine et entière aux débats sur l’avenir de la cité. À ce titre, ils consacrent l’existence d’un « sujet politique féminin ».