Notes de lecture

Dans le même numéro

Plutôt couler en beauté que flotter sans grâce de Corinne Morel-Darleux

Les réflexions de Corinne Morel-Darleux sur l’effondrement nous font voyager entre littérature et politique. Elles le font en suivant le fil de l’aventure et de l’écriture de Bernard Moitessier, qui a refusé de gagner la Golden Globe Race en 1968 et a continué « sans escale vers les îles du Pacifique, parce qu’[il est] heureux en mer, et peut-être aussi pour sauver [son] âme ».

Sauver une âme, le climat, le vivant, ou la « dignité du présent » pour reprendre les mots de Corinne Morel-Darleux. Il est désormais question de notre « salut », de ce qui reste après la destruction de tout horizon souhaitable. On comprend alors pourquoi ce livre est constellé de celles et ceux qui ont imaginé l’après : le Romain Gary des Racines du ciel, Walter Benjamin Sur le concept d’histoire, Isaac Asimov de Fondation, les « lucioles » de Pier Paolo Pasolini, les « archipels » d’Édouard Glissant ou la biographie amoureuse d’Emma Goldman.

Embarquée un temps en politique avec le Parti de gauche et La France insoumise, l’autrice affronte aussi nos enjeux contemporains avec un timbre singulier. « Parce que sans corps, sans regard, sans toucher et sans parfum, la politique est dépourvue

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Libertalia, 2019
104 p. 10 €

Emmanuel Bodinier

Co-fondateur de l'association Aequitaz, dont le projet est de lutter contre la pauvreté et de promouvoir la justice sociale en utilisant des méthodes expérimentales.

Dans le même numéro

Suite à la crise des Gilets jaunes, ce dossier, coordonné par Jean-Louis Schlegel et Jacques-Yves Bellay, décrit une France en archipel de bassins de vie : certains fragiles et relégués, d’autres attractifs et dynamiques. À lire aussi dans ce numéro : la révolution tunisienne, la tragédie du Venezuela et l’esprit du christianisme.