Notes de lecture

Dans le même numéro

0, 03 % ! Pour une transformation du mouvement humanitaire international de Pierre Micheletti

Préface de Xavier Emmanuelli

septembre 2021

Médecin, Pierre Micheletti préside aujourd’hui la branche française de l’ONG Action contre la faim, après avoir été dix ans plus tôt président de Médecins du monde. Son dernier ouvrage s’affiche comme un plaidoyer pour une ambitieuse transformation de l’aide humanitaire internationale.

Construit en quatre parties, le livre s’ouvre sur un état des lieux des acteurs humanitaires (agences des Nations unies, mouvement Croix-Rouge/Croissant-Rouge et ONG), ainsi que de la situation de l’aide en ce début de xxie siècle. Ensuite, l’auteur analyse ce qu’il appelle les « ambiguïtés » de ces organisations, depuis le conflit du Biafra au Nigeria de 1967 à 1970, qualifié de « moment fondateur », jusqu’à la situation dans ce même pays aujourd’hui, avec la quasi-impossibilité d’accès aux populations vulnérables du Nord (prises en étau entre les islamistes de Boko Haram et l’armée fédérale). Trois autres exemples sont évoqués : l’Afghanistan au long des vingt années écoulées depuis la chute du régime taliban en 2001, un scandale d’exploitation sexuelle en Haïti et la lutte contre le virus Ebola en Afrique.

Les deux dernières parties constituent le cœur de l’ouvrage. L’auteur y expose ce qu’il considère comme de nécessaires remises en cause, afin de préserver la capacité d’action des acteurs humanitaires. Insistant sur le retour du politique, il critique le modèle financier actuellement en vigueur pour le déploiement

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Éditions Parole, 2020
282 p. 19 €

Philippe Ryfman

Docteur en science politique, professeur et chercheur associé honoraire à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, Philippe Ryfman est également avocat, spécialisé dans le domaine du droit humanitaire international. Il a dirigé le Master « Coopération Internationale, Action Humanitaire et Politiques de Développement » au sein de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne. Aujourd'hui, il poursuit des…

Dans le même numéro

La question du logement nous concerne tous, mais elle peine à s’inscrire dans le débat public. Pourtant, avant même la crise sanitaire, le mouvement des Gilets jaunes avait montré qu’elle cristallisait de nombreuses préoccupations. Les transformations à l’œuvre dans le secteur du logement, comme nos représentations de l’habitat, font ainsi écho à nombre de défis contemporains : l’accueil des migrants, la transition écologique, les jeux du marché, la place de l’État, la solidarité et la ségrégation… Ce dossier, coordonné par Julien Leplaideur, éclaire les dynamiques du secteur pour mieux comprendre les tensions sociales actuelles, mais aussi nos envies de vivre autrement. À lire aussi dans ce numéro : le piège de l’identité, la naissance du témoin moderne, Castoriadis fonctionnaire, le libéralisme introuvable, un nouveau Mounier et Jaccottet sur les pas d’Orphée.