Notes de lecture

Dans le même numéro

Hirak en Algérie sous la dir. d’Omar Benderra, François Gèze, Rafik Lebdjaoui et Salima Mellah

octobre 2020

Œuvre collective, ce livre est cependant construit comme une suite de chapitres qui s’enchaînent logiquement pour rendre compte de ce qui se passe en Algérie depuis des mois, en l’occurrence le hirak, mot arabe qui signifie « mouvement » et, par extension, « soulèvement », « insurrection ». Ses auteurs sont des membres d’Algeria-Watch, association de défense des droits humains en Algérie. Construit en trois parties – les origines, la description d’un mouvement unique en son genre, les réactions du régime et à l’étranger – et dix-huit chapitres, il propose des analyses à la fois très informées et très radicales.

Le départ est connu : faute de candidat à sa mesure, la clique au pouvoir, corrompue jusqu’à l’os, présente en février 2019, dans un simulacre télévisé en direct, pour un cinquième mandat, la « momie » qu’est devenue Abdelaziz Bouteflika. C’est la faute politique de trop, qui déclenche le hirak. Mais, pour en saisir les causes réelles, il faut remonter à la prodigieuse violence, non soldée, de la guerre civile des années 1990, ainsi qu’à la déliquescence politique, économique, sociale et morale qu

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
La Fabrique, 2020
304 p. 16 €

Jean-Louis Schlegel

Philosophe, éditeur, sociologue des religions et traducteur, Jean-Louis Schlegel est particulièrement intéressé par les recompositions du religieux, et singulièrement de l'Eglise catholique, dans la société contemporaine. Cet intérêt concerne tous les niveaux d’intelligibilité : évolution des pratiques, de la culture, des institutions, des pouvoirs et des « puissances », du rôle et de la place du…

Dans le même numéro

La crise sanitaire provoquée par l’épidémie de Covid-19 donne de la vigueur aux critiques de la démocratie. Alors que certains déplorent l’inertie de la loi et que d’autres remettent en cause les revendications sociales, le dossier, coordonné par Michaël Fœssel, répond en défendant la coopération, la confiance et la délibération collective. À lire aussi dans ce numéro : les régimes d’historicité, le dernier respirateur, le populisme américain et l’œuvre de Patrick Modiano.