Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Notes de lecture

Dans le même numéro

Un casque bleu chez les Khmers rouges. Journal d’un soldat de la paix, Cambodge, 1992 de Guillaume Ancel

Préface de Stéphane Audoin-Rouzeau

novembre 2021

Le premier mérite de ce livre est de faire découvrir au lecteur néophyte une opération de maintien de la paix relativement oubliée : celle menée par les Nations unies au Cambodge dans le cadre de l’Autorité provisoire des Nations unies au Cambodge (Apronuc), de février 1992 à septembre 1993. D’un point de vue stylistique, l’exercice de remémoration spontanée tenté par l’auteur est remarquable, ainsi que l’explique Guillaume Ancel dans son propos conclusif. Cette capacité de reconstruction au jour le jour entraîne une impression de lecture souvent semblable à l’expérience du soldat devenu observateur militaire : une découverte teintée de nombreuses incompréhensions. Mais aussi une fierté semblable à celle qu’a pu, malgré ses critiques justes et sévères envers le système onusien et l’incurie de certains de ses agents, ressentir l’auteur à la fin de sa mission : un désarmement quasi complet des groupes insurgés de sa région d’assignation, et le début de meilleures liaisons logistiques avec la localité dans laquelle la deuxième partie de sa mission avait eu lieu. Une éthique militaire constante se dessine à travers le récit chez Ancel, et les lecteurs se souviendront longtemps de la scène d’ouverture, ou de la visite des équipes de l’Apronuc auprès de moines bouddhistes n’ayant vu aucun combattant, ou étranger, depuis la guerre d’Indochine…

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Les Belles Lettres, 2021
272 p. 19,50 €

Louis Andrieu

Cinéphile, il écrit sur le cinéma, les contenus audiovisuel et les images dans la Revue Esprit depuis 2013.

Dans le même numéro

L’essor sans précédent d’Internet et des nouvelles technologies de l’information a transformé en profondeur le rapport des citoyens à la participation civique. Si elle a permis des progrès incontestables, cette révolution numérique pose également des défis pour la préservation du débat en démocratie. Le bouleversement introduit par le numérique dans la délibération publique semble en effet remettre en cause les exigences traditionnellement associées au débat démocratique, comme l’égalité d’accès, le contrôle public des instances de modération, la fiabilité de l’information ou le pluralisme des courants d’expression. Quelles stratégies adopter pour faire face aux dérives qui touchent aujourd’hui le débat sur Internet ? Le dossier, coordonné par Romain Badouard et Charles Girard, examine la propagation des fausses nouvelles, la mobilisation de nouveaux publics, les pouvoirs de régulations privés et la déstabilisation des cadres juridiques. À lire aussi dans ce numéro : le naufrage moral de l’Église, qui sont les talibans ?, gouverner la pandémie et une rencontre avec Pierre Bergounioux.