Notes de lecture

Dans le même numéro

Le christianisme n’existe pas encore de Dominique Collin

avril 2020

Beaucoup cherchent à comprendre ce que l’on appelle désormais « exculturation » du christianisme, le fait brutal de son inexistence, sauf comme patrimoine, pour des peuples qui s’en sont d’un coup éloignés. Il y a peu, le progrès et la foi dans le progrès étaient le principal défi pour un christianisme habitué aux rôles d’amortisseur et de consolateur face à la pauvreté. Désormais, dans une configuration « post-progressiste », le cours des choses s’imposant comme mécaniquement, un christianisme qu’on peut dire en apesanteur, renvoyé à lui-même, sans prises, faute d’un mouvement d’idées sociales ambiant, n’a pas à se positionner mais plus profondément à s’interroger sur lui-même, comme entreprend de le faire Dominique Collin, non sans audace puisque, dès la couverture, son livre pose la question de l’existence du christianisme.

De manière classique, c’est la situation historique du christianisme qui servait de point de départ à une telle réflexion, sur les conditions permettant la continuité et la transmission d’une culture chrétienne. ­Dominique Collin radicalise la réflexion en ébranlant l’idée même de transmission, dont il

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Salvator, 2019
192 p. 18 €

Paul Thibaud

Philosophe, Paul Thibaud est l'ancien président de l'Amitié judéo-chrétienne de France et l'ancien directeur de la revue Esprit entre 1977 et 1989. Il est notamment l'auteur, avec Marcel Gauchet et Olivier Roy, de La Religion est-elle encore l'opium du peuple (Edition de l'Atelier, 2008) et, avec Jean-Marc Ferry, Discussion sur l'Europe (Calmann-Lévy, 1994).…

Dans le même numéro

Peut-on sortir de diagnostics rapides et univoques dès lors qu'il est question de populisme ? Si le mot est partout, sa définition et les jugements qu'il invite sont rarement mis en débat. En s'appliquant à redonner au populisme une profondeur historique, culturelle et théorique, ce dossier, coordonné par Arthur Borriello et Anton Jaëger, demande ce que ce phénomène révèle des dysfonctionnements de la démocratie. À lire aussi dans ce numéro : Notre-Dame dans la littérature, le rapport entre langage et vérité et les voyages d’Albert Camus.