Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Remise du rapport de la CIASE, le 5 octobre 2021
Remise du rapport de la CIASE, le 5 octobre 2021
Dans le même numéro

Catholicisme, une voie de refondation

avril 2022

L’ampleur des scandales liés à la pédophilie dans l’Église révélée par le rapport de la Ciase conduit à s’interroger sur la prétention de l’Eglise à occuper une position métahistorique, hors-du-monde et imperméable au jugement extérieur. Cette interrogation pourrait servir de base à une nouvelle façon d’articuler révélation biblique et vie en société.

Il y a bien des raisons de s’inquiéter de la situation du catholicisme en Occident, la plus évidente de ces raisons étant la pédophilie ecclésiastique et les scandales à répétition qui s’ensuivent. Mais on peut se demander si, à n’examiner que la suite des accusations et des répliques, on ne s’enfonce pas dans le tohu-bohu. Si l’essentiel n’est pas l’étiolement ni même l’épuisement, au bout d’une série d’émancipations et de querelles, de la prétention, de la part du catholicisme, de rester le précepteur de peuples dont il a été une matrice. C’est sur cette échéance que l’on doit s’interroger.

Plus que le rappel des défaillances de telle ou telle autorité, un tableau d’ensemble peut servir de point de départ. Le rapport de la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église (Ciase) renvoie à une enquête de Santé publique France sur les agressions sexuelles subies avant leur majorité par les Français adultes en 2016 : 5 500 000 agressés, soit 10, 61 % (14, 5 % des femmes, 6, 4 % des hommes). Ces agressions étaient survenues dans les familles (5, 7 %), dans un cadre amical (1, 8 %), dans le cadre d’activités liées à l’Église (1, 98 %) ou ailleurs (1, 13 %). On ne peut donc pas dire que le clergé catholique est le centre de la pédophilie en France. Mais on pourra conclure que la violence pédophilique a en France deux foyers très différents. Le principal est la famille, où les violences incestueuses paraissent toucher davantage les filles ; l’autre pôle, second

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Paul Thibaud

Philosophe, Paul Thibaud est l'ancien président de l'Amitié judéo-chrétienne de France et l'ancien directeur de la revue Esprit entre 1977 et 1989. Il est notamment l'auteur, avec Marcel Gauchet et Olivier Roy, de La Religion est-elle encore l'opium du peuple (Edition de l'Atelier, 2008) et, avec Jean-Marc Ferry, Discussion sur l'Europe (Calmann-Lévy, 1994).…

Dans le même numéro

En Ukraine et en Russie, le temps de la guerre

L’invasion de l’Ukraine en février 2022 a constitué un choc immense pour l’Europe et le monde. Elle s’inscrit néanmoins dans une forme de continuité, qui a vu le régime de Poutine se faire toujours plus répressif à l’intérieur de ses frontières, et menaçant à l’extérieur, depuis au moins 2008 et l’affrontement militaire en Géorgie, l’annexion de la Crimée en 2014 marquant une nouvelle étape dans cette escalade. Constitué en urgence en réaction au déclenchement de la guerre, le dossier de ce numéro interroge ses premières conséquences. De quelles manières les sociétés ukrainienne et russe font-elles face à la guerre ? Comment résister à la vaste opération de révisionnisme historique engagée par le régime de Poutine, dont témoigne la répression de toutes les sources indépendantes d’information, mais aussi de recherche et de connaissance ? En Ukraine, sur quelles ressources la résistance peut-elle compter ? En Russie, une opposition parviendra-t-elle à se constituer, malgré la chape de plomb qui s’est abattue sur le pays ? À lire aussi dans ce numéro : la justice entre les générations, le fascisme du dedans, la politique de Lévi-Strauss, la médecine contre les robots, une autre histoire de la racialisation et la naissance de l’écoféminisme.