Notes de lecture

Dans le même numéro

Race et théâtre de Sylvie Chalaye

mai 2020

Un livre qui vient à son heure, après le scandale des Suppliantes en mars 2019, cette pièce empêchée par des manifestants qui s’insurgeaient contre le fait que les Danaïdes fussent jouées par des comédiennes blanches au visage noirci, un parti pris de mise en scène assimilé par eux au blackface. Même si une telle censure imposée par une minorité agissante heurtait frontalement la liberté de création, l’épisode eut au moins l’avantage de faire surgir au grand jour le malaise de toute une partie colorée de la population de ce pays qui s’estime discriminée. On se souvient peut-être du film d’Alice Diop, La Mort de Danton (2011), qui mettait en scène un jeune Noir de banlieue, inscrit au cours Simon, qui se voyait cantonné dans des « rôles de Noir » (voyou, chauffeur…), alors qu’il rêvait d’incarner Danton. Plus récemment, Ma dame au camélia (2019), court-métrage du comédien guyanais Édouard Montoute, renversait avec humour le double préjugé de sexe et de couleur, en démontrant qu’un homme noir pouvait, le talent aidant, interpréter le rôle-titre de La Dame aux camélias.

La question de la présence des artistes non blancs

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Actes Sud, 2020
160 p. 16 €

Selim Lander

Selim Lander est critique.

Dans le même numéro

Ce dossier spécial décrit l’expérience de vulnérabilité commune suscitée par l’épidémie, interroge les règles de l’exception qui lui répond et explore les différents imaginaires qu’il sollicite. À lire aussi dans ce numéro : les pressions chinoises sur la recherche, les discours de haine en ligne et un entretien avec Emma Lavigne sur le Palais de Tokyo.


✅  Les articles du dossier sont en accès libre