Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Photo : Xiangkun ZHU via Unsplash
Photo : Xiangkun ZHU via Unsplash
Flux d'actualités

Le confinement sans fin des corps et des âmes de Shanghai

par

Didaozi

 Didaozi (« le passeur de couteau1 ») est le pseudonyme d’un intellectuel chinois qui vit dans le Shanghai confiné de ce printemps 2022. Il rapporte la dureté et l’inhumanité d’un épisode où convergent le matraquage idéologique sans relâche du régime, la présence lancinante de la faim dans un contexte d’enfermement indéfini et le sentiment d’absurdité de la politique officielle dite « zéro Covid ».

Il les rapproche des périodes les plus sombres du maoïsme, du Grand Bond en avant à la Révolution culturelle (qu’il a vécus), marquées par l’obstination du dirigeant suprême à faire primer l’objectif idéologique et son maintien au pouvoir sur le monde réel et les intérêts du peuple chinois.

Un ami français familier d’Esprit et connaissant la Chine nous a fait parvenir ce texte traduisant l’enfermement matériel et idéologique des habitants de Shanghai aujourd’hui, avec la seule fenêtre intermittente des réseaux sociaux chinois via la messagerie WeChat.

« Vous devez contenir l’aspiration de l’âme pour la liberté. »

Appel lancé à la télévision par le secrétaire du Parti du Centre de santé psychique de Shanghai en février 2022. Message relayé par les haut-parleurs des drones volant désormais autour des immeubles de la ville.

 

Ma journée-type de Shanghaïen confiné

5 :50 : Participer à la course aux denrées sur internet. Grogner, maugréer, jurer.

6 :00 : S’autotester (test antigénique) avec le kit distribué la veille (les positifs sont sommés de ne pas quitter l’appartement attendant l’ordre). Grogner, maugréer, jurer.

7 :00 : Petit déjeuner simplifié avec ce qui reste au réfrigérateur. Grogner, maugréer, jurer.

8 :00 : Regarder sur WeChat les statistiques du jour. Grogner, maugréer, jurer.

10 :00 : Descendre faire le test PCR obligatoire. Attendre 20 minutes l’ascenseur encombré qui doit transporter quelque 300 habitants des 32 étages de la tour où habite l’auteur. Grogner, maugréer, jurer.

11 :00 : Cuisiner avec le peu qui reste au réfrigérateur et déjeuner tant bien que mal. Grogner, maugréer, jurer.

13 :00 : Participer au groupe des habitants de l’immeuble à la recherche de quoi manger. Grogner, maugréer, jurer.

15 :00 : Regarder sur WeChat des nouvelles vraies (?) et fausses. Grogner, maugréer, jurer.

17 :00 : Cuisiner en s’inquiétant de la dimin

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !