Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Flux d'actualités

La guerre au Yémen

Divisions intérieures, pressions régionales

avril 2015

#Divers

La guerre au Yemen : divisions intérieures, pressions régionales.

Entretien avec Franck Mermier[1]

Le Yémen, pays pauvre avec un système institutionnel faible et seule république de la péninsule Arabique, est un pays dont l’unité est très récente. Le Nord (République arabe du Yémen) et le Sud (République populaire et démocratique du Yémen) ne se sont en effet réunis que le 22 mai 1990. Mais le clivage entre Nord et Sud reste fort. Le Sud avait un régime marxiste depuis l’indépendance de 1967 après l’écroulement de la domination britannique présente depuis 1839. Le Nord s’est constitué en république en 1962 mettant fin à un imamat zaydite créé en 898. Le régime républicain se retrouva dans l’orbite de l’Arabie Saoudite et des États-Unis après 1970. Depuis son unification, le Yémen a instauré un système pluraliste avec élections, liberté syndicale et partisane, liberté de presse. En tant que régime républicain et pluraliste, c’est une sorte d’exception régionale, qui n’est d’ailleurs pas bien vue des pétromonarchies voisines. Une nostalgie de l’ancienne séparation se manifeste aujourd’hui au Sud où l’on regrette le cosmopolitisme de l’époque britannique et l’ordre étatique qui aurait caractérisé le régime colonial et le système politique du Yémen du Sud dominé par le Parti socialiste yéménite. En 1994, une tentative de sécession initiée par les séparatistes du Parti socialiste se conclut par un échec et par l’entr

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !