Dans le même numéro

Citizen July et Libération à travers les « trente bouleversantes »

août/sept. 2006

Le départ de Serge July est l’occasion de saluer celui qui apparaîtra peut-être comme le dernier patron de presse français. Mais aussi de revenir sur le style propre à Libération (écriture, enquête, rapport aux lecteurs...), qui s’est toujours démarqué du journalisme politique « à la française », et sur les cycles successifs qui ont marqué l’histoire du journal. Plus qu’une survivance soixante-huitarde, Libération nous a fait entrer dans un autre monde, celui que July a appelé les « trente bouleversantes » pour bien les distinguer des « trente glorieuses ».

« On ne parle pas des gens en disant “ça” »

Serge July

À la demande d’Édouard de Rothschild, l’actionnaire principal qu’il avait convaincu il y a un peu plus d’un an de soutenir le projet de relance de Libération, Serge July a décidé de quitter son journal. Plutôt que de précipiter une crise dont Libération ne se serait peut-être pas remis, Serge July a donc pris une décision qui marque de fait la fin d’un cycle Libé, la fin du cycle July/Libé qui aura été lui-même m

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Olivier Mongin

Directeur de la revue Esprit de 1989 à 2012   Marqué par des penseurs comme Michel de Certeau, qui le pousse à se confronter au structuralisme et l'initie aux problématiques de la ville et aux pratiques urbaines, Claude Lefort et Cornelius Castoriadis, les animateurs du mouvement Socialisme ou Barbarie, qui lui donnent les outils à la fois politiques et philosophiques de la lutte anti-totalitaire,...

Dans le même numéro

Les pouvoirs d'exeption à l'âge du terrorisme
La sécurité : paradigme d'un monde désenchanté
Le Liban en mal d'avenir