Official U.S. Navy
Dans le même numéro

La dissuasion nucléaire a-t-elle encore un avenir ?

La dissuasion par l’arme nucléaire constitue un facteur de paix, mais la tendance actuelle est à la prolifération nucléaire. Dans ce contexte instable, la France doit investir pour se doter d’une capacité dissuasive opératoire.

L’année dernière, plusieurs événements concomitants ont semblé remettre en cause le principe même de la dissuasion nucléaire, notamment l’escalade verbale entre les dirigeants des puissances nucléaires américaine et nord-coréenne et l’adoption par l’Assemblée générale des Nations unies d’un traité prétendant interdire l’existence des armes nucléaires. Depuis le début de l’année, on assiste à une évolution très différente, mais tout aussi paradoxale : annonces surprises d’une rencontre au sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un et d’un moratoire sur les essais nucléaires et balistiques intercontinentaux nord-coréens ; adoption par les États-Unis de la Nuclear Posture Review 2018 qui redonne tout son poids à l’arme nucléaire ; discours martial de Vladimir Poutine mettant en avant l’arsenal militaire sophistiqué dont disposerait la Russie ; remise en cause unilatérale par les États-Unis de l’accord de juillet 2015 sur le programme nucléaire iranien… Face à ce chaos d’événements, cinquante ans après l’adoption du traité de non-­prolifération des armes nucléaires (Tnp), il e

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Dominique Mongin

Docteur en histoire, enseignant à l'Inalco et à l'ENS Ulm, il est l'auteur de Dissuasion et Simulation. De la fin des essais nucléaires français au programme Simulation (Odile Jacob, à paraître en 2018).

Dans le même numéro

Assistons-nous au triomphe de la xénophobie ? Les exilés ne sont plus les bienvenus dans notre monde de murs et de camps. Pourtant, certains font preuve de courage et organisent une contre-politique hospitalière. Ce dossier estival, coordonné par Fabienne Brugère et Guillaume le Blanc, invite à ouvrir le secours humanitaire sur un accueil institutionnel digne et une appartenance citoyenne réinventée.