Dans le même numéro

Le moment philosophique des années 1960 en France. De la structure à la différence

De la structure à la différence

Issu d’un travail plus large sur l’histoire de la philosophie française au xxe siècle, ce texte se propose de caractériser la période à partir d’un problème commun autour duquel les philosophes travaillent : la structure. Mais comment cette notion en vient-elle à s’imposer au centre des réflexions, en fonction de quelles questions, de quelles ruptures ? Il s’agit aussi de voir comment des pensées singulières s’affirment à travers des usages différents du « structuralisme », un dénominateur commun qui n’a rien d’univoque.

Le but des remarques qui suivent sera de proposer une hypothèse sur l’unité de ce que nous appelons le « moment philosophique des années 60 en France », ou plutôt d’avancer l’hypothèse selon laquelle il y eut un tel « moment », c’est-à-dire une séquence historique déterminée, appuyée sur un enjeu philosophique non moins déterminé.

Certes, précisons-le d’emblée, il s’agirait ici, selon nous, de l’unité d’un problème philosophique, et

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Frédéric Worms

Philosophe, spécialiste de l’œuvre de Bergson (Bergson ou Les deux sens de la vie, 2004), il a aussi développé une hypothèse générale d'histoire de la philosophie (la notion de « moment ») appliquée notamment à la philosophie française du XX° siècle (La philosophie en France au XXe siècle – Moments, 2009). Il étudie également les relations vitales et morales entre les hommes, de la métaphysique à…

Dans le même numéro

Parcours personnels à travers les mobilisations
Les sciences humaines et les mutations du savoir
Fins de cycle du roman national et blocage français