Dans le même numéro

Le trading à haute fréquence, une innovation de trop

mars/avril 2013

Wall Street, le palais Brongniart ne sont plus que des façades. L’essentiel des opérations boursières se déroule ailleurs, dans des bâtiments du New Jersey ou de la banlieue londonienne qui abritent d’énormes serveurs. La dérégulation boursière et l’informatisation ont permis le développement du trading haute fréquence, qui permet de faire des milliers d’opérations en quelques microsecondes... et peut déstabiliser le système financier tout entier.

Le palais Brongniart, la City ou Wall Street demeurent le visage de la Bourse ; pourtant, son centre névralgique a désormais été délocalisé en banlieue de Londres ou de New York. Le Wall Street du xxie siècle est installé dans un bâtiment du New Jersey, rempli de serveurs et connecté aux traders par des câbles en fibre optique, où l’information voyage à la vitesse de la lumière. Que se passe-t-il au cœur de l’activité boursière, qui n’est pas encore visible pour le grand public ?

La transformation du paysage boursier

Ces six dernières années, la Bourse a changé plus qu’en deux siècles. Entre 1792 et 2

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Gabrielle Durana

Née en Argentine, d'une mère argentine et d'un père italien, Gabrielle Durana arrive en France, à Evry, à l'âge de six ans. Après des études à l'École Normale Supérieure en économie et gestion, elle enseigne dans le secondaire avant d'émigrer aux Etats-Unis en 2004. En 2009, elle fonde EFBA (Education Française Bay Area), association proposant des cours de français aux enfants scolarisés dans le…

Dans le même numéro

Le vote protestataire, la maison individuelle et la voiture

Pourquoi devenir périurbain ? Toulouse, Lyon, Strasbourg…

La banlieue, entre rêve américain et mythe politique français

Réorganiser le territoire : le défi de la démocratie urbaine