Photo : Natanael Melchor
Dans le même numéro

L’hôpital, ou l’équilibre budgétaire impossible

juil./août 2018

Depuis trente ans, l’hôpital est en crise. Il le demeurera sans doute longtemps : devant le vieillissement de la population, le développement d’une médecine de pointe coûteuse et les limites budgétaires, le manque de moyens est structurel. En quinze ans, le système de financement a été modifié trois fois. On est passé de la dotation globale au financement avec l’indicateur Pmsi[1], pour en terminer avec la fameuse tarification à l’activité.

Lors de la mise en place de la tarification à l’acte en 2007, le discours servi considérait l’hôpital comme une entreprise – certes pas comme les autres, mais une machine à produire malgré tout. Chaque intervention ou soin, des plus bénins aux plus ­complexes, se voyait attribuer un code qui, associé à d’autres facteurs tels que la durée des séjours de nuit, donnait lieu à un tarif. Multiplié par le nombre d’actes effectués, il en résultait ­l’essentiel des recettes de l’établissement. À lui de maîtriser ses dépenses. Quand certains, dans des propos frappés au coin du bon sens, affirmaient que le système était inflationniste, ils se faisaient renvoyer dans les cord

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Jacques-Yves Bellay

Écrivain et critique, il a notamment organisé un groupe de travail consacré à Hannah Arendt avec la revue Esprit en 1980. 

Dans le même numéro

Assistons-nous au triomphe de la xénophobie ? Les exilés ne sont plus les bienvenus dans notre monde de murs et de camps. Pourtant, certains font preuve de courage et organisent une contre-politique hospitalière. Ce dossier estival, coordonné par Fabienne Brugère et Guillaume le Blanc, invite à ouvrir le secours humanitaire sur un accueil institutionnel digne et une appartenance citoyenne réinventée.