Dans le même numéro

Le début du déclin américain ?

février 2009

#Divers

La crise économique marque un échec du modèle américain mais signifiet- elle pour autant un recul de leur puissance ? Ni l’Europe ni les pays émergents ne sont en position de profiter de leur relatif recul. Du point de vue stratégique, les États-Unis ont beaucoup d’atouts pour tirer parti du monde multipolaire dans lequel nous entrons.

La crise financière incite très naturellement à s’interroger sur l’avenir de la puissance américaine puisque c’est au fond son modèle financier qui se trouve potentiellement remis en cause. L’heure du déclin américain a-t-elle sonné ? Il convient de se montrer prudent au moment où l’élection de Barak Obama infléchit fortement le regard que le reste du monde porte sur les États-Unis. Car le fait même que l’on en vienne aujourd’hui à parler de « déclin » alors qu’il y a à peine cinq ans il n’était guère possible d’évoquer le rôle des États-Unis sans qu’on leur accole l’inévitable terme d’« hyperpuissance » souligne le danger à vouloir donner des interprétations définitives à des réalités conjoncturelles même fortes. Ceci étant, la puissance est par définition évolutive et relative et les États-Unis, pas plus qu’un autre pays, ne sauraient s’y soustraire. Il est f

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !