Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Négociations internationales : la fin du multilatéralisme

novembre 2013

#Divers

De plus en plus, les grandes négociations internationales, dans les domaines par exemple du commerce ou de l’environnement, se font au détriment du multilatéralisme. Ce ne sont plus les organisations internationales qui imposent des normes, mais les États qui décident souverainement de leur degré d’engagement. Les accords bilatéraux se multiplient, notamment du fait du poids croissant du binôme Chine/États-Unis, ce qui est un risque pour l’Europe, chantre du multilatéralisme.

Deux des plus grandes négociations multilatérales (commerce, climat) sont aujourd’hui bloquées. Ce blocage n’est-il pas la résultante d’un désaccord profond entre les États-Unis et la Chine qui se trouvent également être les deux premières puissances commerciales et les deux premiers grands pollueurs du monde1 ? N’assistons-nous pas à une capture du multilatéralisme par les logiques de puissance ? Si cette hypothèse se révélait fondée, il faudrait alors en mesurer les implications pour l’Europe, dont l’identité politique a historiquement reposé sur le multilatéralisme.

La réévaluation des gains du multilatéralisme par l’Occident

E

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !