Photo : Erik Witsoe
Dans le même numéro

Quels films pour 2021 ?

juil./août 2020

Entre films déjà terminés à diffuser sur grand écran, films aux tournages interrompus qui devront reprendre, films en cours de montage auxquels il faudra trouver des créneaux de sortie, et films en cours d’écriture et de financement qui se tourneront en suivant les nouveaux protocoles sanitaires, le risque d’une surcharge des salles de cinéma en 2020 et 2021 se dessine de plus en plus.

En février 2019, alors que les organisateurs de la cérémonie des Oscars envisageaient de ne pas diffuser en direct certaines récompenses « techniques », le réalisateur mexicain Alfonso Cuarón écrivit sur Twitter : «Dans l’histoire du cinéma, des chefs-d’œuvre ont existé sans son, sans couleurs, sans histoire, sans acteurs et sans musique. Aucun film n’a jamais existé sans photographie et sans montage.» Tous les techniciens eurent par la suite droit à leur passage à la télévision.

Un constat parallèle est qu’aucun genre cinématographique, en dehors du documentaire et de l’animation, ne peut exister sans tournage. Sans la réunion, sur quelques semaines, de dizaines ou centaines d’acteurs, de figurants, de techniciens ; sans décorateurs, maquilleurs ; sans cantine, autorisation de filmer dans tel monument historique ou blocage de quelques rues le temps de l’action. Les documentaires, cependant, peuvent souvent demander le tournage d’entretiens, face caméra, ou des reportages, des déplacements sur certains sites, dans des villes. Même un documentariste aussi spontané que Frederick Wiseman, dont les équipes de tournage se résument à sa personne, un preneur de s

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Louis Andrieu

Cinéphile, il écrit sur le cinéma, les contenus audiovisuel et les images dans la Revue Esprit depuis 2013.

Dans le même numéro

Ce dossier coordonné par Jean Godefroy Bidima et Antoine Garapon fait entendre les voix multiples de l’Afrique. Depuis leur perspective propre, ces voix africaines débordent la question postcoloniale et invitent au dialogue ; elles participent à la construction d'une commune humanité autour d’un projet de respect de la vie. À lire aussi dans ce numéro double : la participation dans le travail social, les analogies historiques de la pandémie, les gestes barrières face aux catastrophes écologiques, l’antiracisme aux États-Unis et l’esprit européen de Stefan Zweig.