Wikimedia, photo : Photo de Shealah Craighead
Dans le même numéro

L'épouvantail mondialiste

Comme l’an passé, le débat général qui a ouvert la nouvelle session de ­l’Assemblée générale des Nations Unies a offert un contraste frappant entre Donald Trump et Emmanuel Macron. Le premier a dressé un réquisitoire contre le « mondialisme », et réitéré son credo nationaliste et souverainiste de « l’Amérique d’abord ». Quelques instants plus tard, le second a au contraire plaidé en faveur d’une vision ambitieuse du multilatéralisme, comprenant non seulement une ­coopération internationale substantielle, mais aussi le respect de principes de conduite communs entre États[1].

Près de deux ans après son élection, le discours du président américain n’avait rien de surprenant. Au-delà de sa rhétorique, depuis son entrée en fonction, Trump a multiplié les gestes de défiance et de désengagement vis-à-vis des Nations Unies : sortie de l’accord climat, retrait de l’Unesco, décision de ne plus siéger au Conseil des droits de l’homme, attaques contre la Cour pénale internationale, interruption des financements à l’agence humanitaire chargée de l’aide aux réfugiés palestiniens… Se

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Manuel Lafont Rapnouil

Diplômate de carrière, Manuel Lafont Rapnouil est aujourd'hui directeur du Bureau de Paris et Senior Policy Fellow pour l'European Council on Foreign Relations (EFCR).

Dans le même numéro

Fausses nouvelles, désinformation, théories du complot : les vérités sont bien fragiles à l’ère de la post-vérité. Les manipulations de l’information prospèrent dans un contexte de défiance envers les élites, de profusion désordonnée d’informations, d’affirmations identitaires et de puissance des plateformes numériques. Quelles sont les conséquences politiques de ce régime d’indifférence à la vérité ? Constitue-t-il une menace pour la démocratie ? Peut-on y répondre ? A lire aussi dans ce numéro : un dossier autour d’Achille Mbembe explorent la fabrication de « déchets d’hommes » aux frontières de l’Europe, des repères philosophiques pour une société post-carbone, une analyse de ce masque le consentement dans l’affaire Anna Stubblefield et des recensions de l’actualité politique, culturelle et éditoriale.