Portrait de Pierre Bayle, par Louis Ferdinand, vers 1675
Dans le même numéro

La condition pluraliste de l'homme moderne. Relire Pierre Bayle

Relire l'auteur du Dictionnaire historique et critique (1696), c'est se livrer à une sorte de remémoration critique de la tradition des Lumières, jusqu'au point où elles s'originent, c'est-à-dire dans un sentiment de «ténèbres». Bayle ne croyait pas que l'humanité soit une grande famille provisoirement divisée par l'ignorance, et que la raison, diffusée par l'instruction, suffirait à pacifier. Le problème, c'est que toute croyance humaine a bien souvent la prétention à être la seule véritable, et à ramener toutes les autres à elle.

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Olivier Abel

Philosophe et théologien, président du conseil scientifique du Fonds Ricoeur, il est aussi membre du conseil consultatif national d'éthique. Il a publié récemment une série d'études sur des philosophes et intellectuels protestants contemporains qui ont, à des titres divers, inspiré son travail et croisé l'histoire de la revue Esprit : "Paul Ricoeur, Jacques Ellul, Jean Carbonnier, Pierre Chaunu.…

Dans le même numéro