Dans le même numéro

L’irrésistible ascension du Hezbollah et l’irakisation du Liban

Depuis l’intervention israélienne de l’été 2006 contre le Hezbollah (parti de Dieu), Beyrouth était redevenue une ville sous pression qui ne voulait plus de la guerre civile ni de ses horreurs. Mais le Liban demeurait un pays en mal de politique où le gouvernement ne se réunissait plus et où la priorité de l’État était de reconstruire une armée, celle qui est intervenue par exemple en 2007 dans des quartiers de Tripoli contre des milices se réclamant d’Al-Qaida. Provoquée par deux décisions mettant en cause la montée en puissance du Hezbollah (l’annonce du limogeage de l’officier responsable de l’aéroport Wafiq Choucair, un proche du Hezbollah, et la mise en cause d’un réseau de télécommunications autonome du Hezbollah), la guerre des rues, qui a opposé pendant les premiers jours de mai des miliciens du Hezbollah et des partisans du principal parti sunnite (Le Courant du futur qui s’inscrit dans la continuité de Rafic Hariri, l’ancien Premier ministre assassiné) et provoqué la fermeture de l’aéroport, s’est soldée par 60 morts et des centaines de blessés. Mais, au-delà de la tristesse de voir le Liban renouer avec la violence – à Beyrouth ouest et au sud de la ville, mais aussi dans le haut Chouf (montagne druze), dans la localité de Halba près de Tripoli et à Tripoli où les deux quartiers rivaux de Bab el-Tebbaneh (population

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Olivier Mongin

Directeur de la revue Esprit de 1989 à 2012   Marqué par des penseurs comme Michel de Certeau, qui le pousse à se confronter au structuralisme et l'initie aux problématiques de la ville et aux pratiques urbaines, Claude Lefort et Cornelius Castoriadis, les animateurs du mouvement Socialisme ou Barbarie, qui lui donnent les outils à la fois politiques et philosophiques de la lutte…

Dans le même numéro

Le sentiment d'accélération de l'histoire
Changement technique : peut-on ralentir ?
Tyrannie du présent et dévalorisation de l'avenir