Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Notes de lecture

Dans le même numéro

Histoires diplomatiques. Leçons d’hier pour le monde d’aujourd’hui de Gérard Araud

décembre 2022

Tout est à reconstruire pour Gérard Araud, car l’ordre mondial établi en 1945 est sérieusement ébranlé. Nous assistons en effet à une modification des rapports de force aux dépens des pays occidentaux et le monde a renoué avec le cycle des guerres. À l’issue des conflits, un ordre est instauré ou rétabli par la voie de la négociation souvent âpre et difficile, longue, parfois interrompue par la reprise des hostilités. C’est à la description de ces grandes négociations que s’attache l’ancien ambassadeur de France en Israël et aux États-Unis. Il existe trois moyens pour édifier un ordre : par l’équilibre, par l’empire et par le droit et la coopération, autant d’idéaux types qui ont souvent coexisté. Pour Gérard Araud, s’appuyant sur les dires et les écrits de grands esprits, la rivalité entre puissances renvoie toujours aux trois raisons que Thucydide invoquait pour expliquer l’action des États : la peur, l’intérêt et l’honneur. Dans le cas de la guerre en Ukraine, on trouve bien un mélange de ces sentiments. Il reste à espérer que l’heure de la négociation arrivera. Mais il n’est pas trop tôt pour s’y préparer à la lumière des leçons du passé.

Grasset, 2022
320 p. 22 €

Eugène Berg

Eugène Berg, né le 23 septembre 1945, est un essayiste et diplomate français. Spécialiste de la Russie et du Pacifique, il a notamment publié Non-alignement et nouvel ordre mondial (1980).

Dans le même numéro

La crise de l’asile européen

Des exilés plongés dans des limbes, contraints de risquer leur vie, une absence de solidarité entre les États, la multiplication des camps, le rétablissement des contrôles aux frontières : autant d’échecs du système européen de l’asile. Face à cette crise, le dossier coordonné par Pierre Auriel refuse à la fois la déploration et le cynisme. Il suggère de composer avec la peur des migrations pour une politique plus respectueuse des droits des exilés. À lire aussi dans ce numéro : l’obligation d’insertion, Michon marxiste ?, ce que Latour fait à la philosophie, la fin des libertés en Russie, et l’actualité de Georges Perec.