Notes de lecture

Dans le même numéro

À vue de nez sous la dir. de Brigitte Munier

septembre 2019

« Voyez-vous, un parfum éveille la pensée », disait Victor Hugo, avec raison comme le démontre ce riche ouvrage dirigé par Brigitte Munier. Elle réunit les meilleurs auteurs, comme le regretté André Holley (à qui est dédié l’ouvrage) qui a appliqué les cognisciences à ce sens réputé volatil et insaisissable, mais aussi Benoist Schaal et Joël Candau qui scrutent la communication via l’odorat en distinguant les hommes des femmes ou encore Roland Salesse qui explique comment des chiens sentent certaines pathologies des humains. Bernard Valade, quant à lui, s’attarde sur les romanciers naturalistes qui savaient si bien exprimer, à partir des odeurs, un milieu social, un trait de caractère, un sentiment et il en fournit divers exemples puisés chez Zola, les Goncourt, Huysmans et quelques autres qui décrivaient avec des mots les senteurs, remugles, fragrances, exhalaisons et autres empyreumes et effluves ! David Le Breton s’attarde sur l’affectivité. En effet, il considère que « les affinités électives sont d’abord olfactives » et que « l’odorat est un sens fort de classification morale et donc de discrimination ». Agnès Giard nous informe qu’au Japon existe la notion de &l

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Thierry Paquot

Philosophe, professeur à l'Institut d'urbanisme de Paris, il est spécialiste des questions urbaines et architecturales, et participe activement au débat sur la ville et ses transformations actuelles. Thierry Paquot a beaucoup contribué à diffuser l'oeuvre d'Ivan Illich en France (voir sa préface à Ivan Illich, La Découverte, 2012), et poursuit ses explorations philosophiques du lien entre nature,…

Dans le même numéro

Le dossier, coordonné par Anne-Lorraine Bujon et Isabelle de Mecquenem, remet le sens de l’école sur le métier. Il souligne les paradoxes de « l’école de la confiance », rappelle l’universalité de l’aventure du sens, insiste sur la mutation numérique, les images et les génocides comme nouveaux objets d’apprentissage, et donne la parole aux enseignants. À lire aussi dans ce numéro : un inédit de Paul Ricœur sur la fin du théologico-politique, un article sur les restes humains en archéologie et un plaidoyer pour une histoire universaliste.