DR
Flux d'actualités

La revue Esprit et Michel Foucault

par

Esprit

Michel Foucault, né à Poitiers le 15 octobre 1926 et mort le 25 juin 1984 à Paris, est l’auteur de sciences sociales le plus cité au monde. Il a toujours entretenu une relation particulière avec la revue Esprit, où ses écrits n’ont pas cessé d’être régulièrement analysés et commentés depuis 1984.

Michel Foucault avait créé le Groupe d’Information sur les Prisons avec Pierre Vidal-Naquet et Jean-Marie Domenach - ancien directeur d'Esprit - , dans le but d’informer sur la situation des prisons françaises et d’analyser la société en interrogeant la pénalité. Les intérêts et convictions de Michel Foucault ont évolué durant tout son parcours mais sa méthode et son ambition sont restées fondamentales : ne jamais séparer la philosophie de l’histoire concrète dans laquelle elle est ancrée et traiter toute question philosophique dans et par son apparition dans l’histoire.

Michel Foucault a notamment participé à la revue Esprit à des tables rondes portant sur la question du travail social et la lutte autour des prisons. Dans un long texte, il a répondu à une interpellation de la revue sur la démarche du livre Les mots et les choses.

Il s’est également consacré à l’étude de la gouvernementalité et du rapport entre le libéralisme et la politique, des nouvelles formes de gouvernement dans les sociétés libérales qui jouent sur l’autonomie plutôt que sur la coercition, dans une vision particulièrement actuelle et novatrice. Il convient ainsi de souligner l’apport des intellectuels étrangers qui ont déterminé la réception de l’œuvre de Foucault dans leurs pays respectifs, comme Colin Gordon qui suscita une dynamique anglo-saxonne autour du thème de la gouvernementalité grâce à son livre, The Foucault Effect. Michel Foucault interrompit pourtant cette réflexion pour consacrer la fin de sa vie à l’écriture de L’usage des plaisirs et du Souci de soi ainsi qu’à l’actualité du thème du rapport à soi dans l’Antiquité, qu’il compare sous sa triple forme platonicienne, stoïcienne et chrétienne dans l’Herméneutique du sujet.

Enfin, il convient de noter sa réflexion sur l’art, en particulier à travers son analyse des peintures de Vélasquez et sa réflexion sur le cinéma, qui n’atteint certes pas la même mesure que celle sur l'art mais n’en paraît pas moins originale, Michel Foucault s’y intéressant au prisme du corps et de l’histoire.

Gouvernementalité et libéralisme chez Foucault

Michel Foucault et l’intelligence du libéralisme, Jacques Donzelot, Novembre 2005

Comment gouverner les sociétés libérales ?  (Discussion), Jacques Donzelot et Colin Gordon, Novembre 2005  

La collaboration entre Esprit et Michel Foucault

Réponse à une question, Michel Foucault, Mai 1968

Michel Foucault, Jean-Marie Domenach, Octobre/Novembre 1984

Le Groupe d’Information sur les prisons : interroger la pénalité

Luttes autour des prisons, Michel Foucault, Antoine Lazarus, François Colombet, Novembre 1979

Le souci de soi et l’herméneutique du sujet

Les derniers Foucault, Georges Vigarello, Septembre 1984

Un visage inconnu de Michel Foucault. À propos de l'Herméneutique du sujet, Jean-Claude Eslin, Janvier 2002

La réflexion sur l’art de Foucault

Patrice Maniglier et Dork Zabunyan : Foucault va au cinéma, Alice Leroy, Octobre 2011

Les Ménines. Images de pouvoir dérision du pouvoir, Henri-Jacques Stiker, Novembre 1985