Duché de Vancy, Population de l'île de Pâques et statues Moai lors de la visite de l'expédition La Pérouse en 1786 (1792, source : Gallica))
Flux d'actualités

Une meilleure coalition des vivants

L’optimisme sur notre époque reste une option valide. Versatile, la « coalition des vivants » peut tout autant lui donner ses chances que la condamner.

Une histoire reste largement à écrire, celle de la vision du futur qu’ont eue les hommes au cours des âges. Un sujet difficile, la vision du futur – et de quel futur, éloigné ou proche ? – s’entremêlant souvent avec le sentiment de bien-être, de sécurité ou de l’optimisme face à la vie. Dans « La coalition des vivants », Daniel Innerarity défend l’idée que l’époque serait saisie de myopie et d’irresponsabilité dans ses choix et dans son horizon temporel[1]. Les hommes d’aujourd'hui chargeraient lourdement les générations futures par égoïsme, par préférence pour le présent et par rétrécissement de leur champ d’intérêt. Il prend à témoin l’empilement de la dette, la crise des retraites ou encore la dégradation de l’environnement. Nous serions devenus les « squatteurs » du futur. Nos actions, irréfléchies ou pas, pèsent si lourdement désormais qu’elles borneraient les choix possibles et donc la liberté des générations à venir. Le présent en vient à &laq

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

François Meunier

Auteur, chroniqueur, professeur associé à ENSAE Paris Tech, il a publié récemment Comprendre et évaluer les entreprises du numérique, Eyrolles - Institut Messine, 2017.