Berlin Alexanderplatz © Festival de Berlin
Flux d'actualités

Héros de notre temps à la 70ème Berlinale

mars 2020

Plusieurs films proposaient des récits autour de héros typiques de notre époque, aux identités multiples, à la recherche d’autodéfinitions.

Nouvelle direction, nouvelle section (Encounters), nouvelles salles à Alexanderplatz : cette édition anniversaire de la Berlinale fut remplie de nouveaux départs. Thématiquement, plusieurs films proposaient des récits autour de héros typiques de notre époque, aux identités multiples, à la recherche d’autodéfinitions.

Berlin Alexanderplatz (Burhan Qurbani), réadaptation du roman d’Alfred Döblin dans le Berlin contemporain, avec un réfugié bissau-guinéen pour personnage principal, constitua un événement de la compétition, autant par sa durée, trois heures, que par son ambition : mettre à nouveau en scène un classique de la littérature allemande, quarante après la série télévisée de Fassbinder. Le pari est réussi, tant l’imagerie de Döblin sur les marginaux, les gangsters, le monde souterrain berlinois, fonctionne autant dans les années 1920 qu’en pleine crise des réfugiés : Welket Bungué impressionne dans le rôle de Francis/Franz, et Albrecht Schuch interprète Reinhold de manière faustienne, courbé et la voix brisée. En conférence de presse, Qurbani explique avoir passé deux ans sur le scénario, à partir d’un roman qu’il v&e

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !