Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Photo : compte Twitter @EELV
Flux d'actualités

Primaires : le candidat introuvable

En réduisant le débat d’idées à des individus, les primaires reproduisent le schéma présidentialiste qui bloque la ve République dans l’échéance quinquennale. Elles sont aujourd’hui craintes par les partis qui ont peur de voir un candidat mal positionné s’imposer. Mais alors que le jeu politique est plus ouvert que jamais, l’exercice de la primaire peut aider à le dynamiser.

La profusion des candidats à l’élection présidentielle, à huit mois de l’échéance, semble créer la confusion. Elle entretient aussi le récit d’un duel entre le Président sortant et l’outsider de toujours, une extrême droite qui se normalise. Dans le même temps, le centre d’Emmanuel Macron se déporte vers la droite pour reproduire en 2022 le tour de force de 2017 qui l’avait vu capter un électorat de gauche, en puisant cette fois dans une sociologie sarkozyste autant que chez les centristes. La mise en scène de ce duel tient pour beaucoup à ce que les deux candidats sont attendus sans trop de surprise depuis plusieurs mois déjà, tandis qu’à l’opposé gauche de Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon a montré que son mouvement était avant tout une entreprise personnelle qui avait pour but de le mener à la présidentielle. Le Rassemblement national, la France Insoumise et La République En Marche ont ceci de semblable qu’ils ont adopté l’approche des mouvements ou des plateformes, par-delà la logique des partis, comme Uber dépasse Auchan et les taxis. De la même façon, ils semblent tous trois incapables d’acquérir une base locale solide lors des élections, la législative étant acquise à la présidence depuis l’alignement des mandats de 2000.

Comment désigner un candidat à la présidentielle qui puisse déjouer ce récit bien installé, répété à l’envi, par facilité, dans les différents espaces du débat public ? Les primaires sont un symptôme autant qu’une tentative de répon

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Matthieu Febvre-Issaly

Doctorant en droit public à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Matthieu Febvre-Issaly est spécialisé en droit constitutionnel comparé et en théorie du droit.