Photo : Braden Hopkins
Dans le même numéro

« Lui, chômeur. Elle, chômeuse ». Introduction

Numéro « Peut-on raconter le chomage ? »

novembre 2014

Nous avons voulu, dans ce dossier, ne pas recourir au témoignage, du moins pas de manière directe, pour passer par la fiction, qui bien souvent laisse de côté les chômeurs et le chômage.

Dans le métro, un homme, veste défraîchie, barbe de quelques jours, apostrophe les passagers qui descendent sur le quai. Il les pointe du doigt, l’un après l’autre, avec précision, et à chaque fois, lâche deux mots : « Lui, clochard », « Elle, clocharde ». La plupart se détournent, regard gêné. Quelques-uns seulement semblent parfaitement indifférents. Ils ne se sentent pas « clochards », même pas un petit peu. Les sans-abri sont à la marge de notre société, et, si on leur donne parfois un visage (dans des campagnes d’affichage, dans des documentaires comme le très beau Au bord du monde de Claus Drexel), on préfère la plupart du temps les ignorer. Si cet homme avait dit : « Lui, chômeur », « Elle, chômeuse », les réactions eussent-elles été les mêmes ?

Le chômage est omniprésent, depuis des décennies, dans le discours public et la conscience collective – est-il même besoin de le dire ? Chaque mois, les « chiffres » tombent, toujours mauvais, car quand on annonce une éclaircie, on s’empresse de préciser qu’elle sera de courte durée. Cette satanée courbe ne semble pas avoir la moindre intention de s’inverser. Derrière les « catégorie A 

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Alice Béja

Maîtresse de conférences à Sciences Po Lille, chercheuse au CERAPS-CNRS, Alice Béja est spécialiste de l’histoire culturelle et politique des Etats-Unis. Elle travaille sur les mouvements protestataires américains de la fin du XIXe et du premier XXe siècle ainsi que sur leurs représentations littéraires. Ancienne rédactrice en chef de la revue Esprit, elle a notamment publié Des mots pour se

Dans le même numéro

Omniprésence des chiffres, absence de représentation

Le défaut d'accompagnement

Le travail introuvable

Un trou noir de la fiction