Dans le même numéro

Tchernobyl et l’invisibilité du mal

Le défi climatique revalorise le recours à l’énergie nucléaire si bien qu’on ne parle plus du problème de sécurité posé par les installations nucléaires. L’accident de Tchernobyl est oublié, le nombre de ses victimes faisant même l’objet d’une sous-évaluation délibérée.

« Ah, dit la souris, le monde se rétrécit chaque jour.

Au début, il était si vaste que j’en éprouvai de l’angoisse. Mais je continuai à courir et fut bien aise de voir enfin, au loin, des murs à droite et à gauche. Mais ces longs murs se rapprochent si vite l’un de l’autre que me voici déjà dans la dernière pièce, où, dans un coin, se trouve le piège vers lequel je me précipite.

– Il faut simplement que tu coures dans une autre direction », dit le chat, et il la croqua.

Franz Kafka, Petite fable

Nous ne pouvons pas ne pas le voir, là, devant nous, ce mur vers lequel nous fonçons à tombeau ouvert ! Cependant nous ne faisons rien pour ralentir la course, sans même parler d’une inconcevable

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Jean-Pierre Dupuy

Philosophe, épistémologue   Dans son œuvre, Jean-Pierre Dupuy a à cœur de tisser des liens entre les différents champs du savoir (économie, anthropologie, épistémologie…) pour mieux comprendre les phénomènes auxquels est confronté le monde contemporain, qu’il s’agisse de la crise financière ou du risque de destruction que le développement des armes de destruction massive fait peser sur…

Dans le même numéro

Désastre humanitaire et sécurité humaine
Crises financières : l'aveuglement au désastre
La grippe aviaire : une catastrophe annoncée ?
Tchernobyl et l'invisibilité du mal
Ce que l'apocalypse vient faire dans l'histoire