Photographie, Maison et mât totémique autochtones de la côte Ouest, C.-B., vers 1885, Anonyme, Gélatine argentique, 18 x 23 cm
Dans le même numéro

Le totémisme, un développement durable ?

Face à l’urgence du développement durable, l’organisation sociale appelée « totémisme » fondée sur les totems et leur culte, des peuples primitifs d’Amérique du Nord et du Sud, d’Afrique et d’Australie, peut permettre de renouer le lien avec la nature, loin de tout ethnocentrisme et ainsi préserver les ressources disponibles sur Terre.

Les études anthropologiques des peuples primitifs d’Amérique du Nord et du Sud, d’Afrique et ­d’Australie, entamées depuis la fin du xviiie siècle, ont fait découvrir un ensemble ­d’organisations sociales, mettant en évidence des rapports mystiques entre un « clan » et une classe d’objets pouvant être des espèces animales, végétales ou parfois des objets matériels ou parties d’un animal appelés « totem ». Le totem désignait autrefois le lien de parenté entre un aîné et son cadet : l’aîné assurait la protection de son frère cadet qui lui devait en retour le respect dû à son rang et à cette fonction. Quant au clan, ce serait «une société autonome, qui a sa vie propre, sa morale propre, qui se suffit à elle-même, et qui n’est rattachée aux sociétés similaires de la même tribu que par un lien assez lâche [1]». Cette relation mystique entre le clan et son totem a débouché sur le concept de « totémisme », énoncé pour la première fois par John ­Ferguson MacLennan en 1869

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Michel Namé

Dans le même numéro

Si l’affaiblissement de la base sociale du christianisme en Europe est indéniable, selon le dossier coordonné par Jean-Louis Schlegel, la sécularisation transforme la foi et l’appartenance religieuse en choix personnels et maintient une culture d’origine chrétienne et une quête de sens, particulièrement sensibles dans la création littéraire. A lire aussi dans ce numéro : une défense d’Avital Ronell, un récit de voyage en Iran et des commentaires de l’actualité politique et culturelle.