Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Alberto Moravia par Paolo Monti en 1982 (Fondo Paolo Monti, BEIC).
Alberto Moravia par Paolo Monti en 1982 (Fondo Paolo Monti, BEIC).
Dans le même numéro

L'épidémie

« Un beau matin, à leur réveil, les gens s’apercevaient tout à coup qu’ils puaient. Mais non pas des pieds ou des aisselles ou de tout autre endroit où ce phénomène se produit fréquemment ; non : en un point assez déterminé entre la nuque et le crâne. » Cette nouvelle satirique d'Alberto Moravia sur le fascisme, écrite en 1944, a été traduite de l'italien et publiée par Esprit en mars 1947.

L’épidémie