Dans le même numéro

SDF-fiction. Le sans domicile fixe dans le roman et le cinéma contemporains

Coup de sonde

Sdf-fiction, le sans domicile fixe dans le roman et le cinéma contemporains

La pauvreté, la précarité, les difficultés socio-économiques, la misère, la faim, l’isolement, la disqualification, la ségrégation, l’abandon, la « descente aux enfers », la condamnation à la mort sociale, tous ces processus sans espoir de les contrecarrer, ces engrenages irrévocables marqués du terrible sceau de la fatalité, sont vécus chaque jour, dans la chair, dans le corps, dans le dérèglement mental par des milliers et des milliers d’hommes et de femmes marginalisés. Rares sont celles et ceux qui choisissent de vivre en marge de la société, comme les hobos (voir infra). Généralement, c’est « la vie », « le destin », « les autres », « la société » qui effectue le tri social et rejette, désaffilie, stigmatise.

À certaines époques, dans certaines organisations sociales, les pauvres avaient une place, bénéficiaient d’une aumône, d’une entraide, fréquemment octroyée par des représentants de telle ou telle religion. Dans l’Islam, l’aumône a deux sources, la zak

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Thierry Paquot

Philosophe, professeur à l'Institut d'urbanisme de Paris, il est spécialiste des questions urbaines et architecturales, et participe activement au débat sur la ville et ses transformations actuelles. Thierry Paquot a beaucoup contribué à diffuser l'oeuvre d'Ivan Illich en France (voir sa préface à Ivan Illich, La Découverte, 2012), et poursuit ses explorations philosophiques du lien entre nature,…

Dans le même numéro

Raconter Guantanamo
Disparitions, prisons secrètes, restitutions extraordinaires
Les altenatives à la "guerre contre le terrorisme" : le cas italien