Jair Bolsonaro | Flickr
Dans le même numéro

National-populisme et christianismes

Les ressorts d’un ralliement paradoxal

Si le populisme permet de conjurer la crainte du déclassement des chrétiens, le christianisme permet de conjurer la crainte du multiculturalisme des populistes.

Les 3 et 4 février 2020, un congrès a réuni à Rome des figures éminentes du populisme de droite autour du thème “God, Honor, Country: President Ronald Reagan, Pope Jean-Paul II, and the Freedom of Nations”. L’événement était coorganisé par la Edmund Burke Foundation, Nazione Futura, le Herzl Institute, le Danube ­Institute, l’International Reagan Thatcher Society et d’autres fondations alliées pour la promotion du national conservatism. On pouvait y croiser des Américains, Anglais, Hongrois, Italiens, Israéliens, Néerlandais et quelques Français ayant participé à la Convention des droites organisée en septembre 2019 par le mensuel L’Incorrect autour de Marion Maréchal. Le Premier ministre Victor Orbán y était la figure politique la plus éminente.

L’ambition de faire mémoire des relations de Ronald Reagan et de Jean-Paul II paraît surprenante même si leur opposition commune au bloc soviétique est certaine. Leur association a pour liant un récit qui hybride le roman national et l’histoire providentielle[1]. Le pape polonais et le président états-unien sont désignés comme de dignes successeurs de Pépin le Bref et du pape Étienne 

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Yann Raison du Cleuziou

Yann Raison du Cleuziou est maître de conférence en science politique à l'université de Bordeaux. Il est également le président de l'Association Française de Sciences Sociales des Religions. Il a publié récemment Une contre révolution catholique. Aux origines de La Manif pour tous (Seuil, 2019).

Dans le même numéro

Peut-on sortir de diagnostics rapides et univoques dès lors qu'il est question de populisme ? Si le mot est partout, sa définition et les jugements qu'il invite sont rarement mis en débat. En s'appliquant à redonner au populisme une profondeur historique, culturelle et théorique, ce dossier, coordonné par Arthur Borriello et Anton Jaëger, demande ce que ce phénomène révèle des dysfonctionnements de la démocratie. À lire aussi dans ce numéro : Notre-Dame dans la littérature, le rapport entre langage et vérité et les voyages d’Albert Camus.