Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

L'espérance de vie des femmes selon Amartya Sen

Dans cet épisode, l'anthropologue Véronique Nahoum-Grappe choisit un texte d'Amartya Sen publié en 1991, et nous parle des femmes, d'espérance de vie et d'émancipation.

Amartya Sen ramène la notion de liberté autour du corps humain. Elle devient cette chose vitale et concrète qui consiste à se demander : une fois que je suis née, quel est le champ des possibles autour de mon corps ? 

 

Vous pouvez retrouver ce texte dans nos archives : Amartya Sen, « Pourquoi un déficit de plus de cent millions de femmes ?  », Esprit, septembre 1991. 


À plusieurs voix

« À plusieurs voix » est le podcast d'Esprit qui fait dialoguer un texte d'hier avec un auteur ou une autrice d’aujourd’hui, pour une conversation au présent sur la vie des idées. Une première saison en douze épisodes, entre philosophie, théâtre, féminisme, anthropologie et relations internationales.

Véronique Nahoum-Grappe

Véronique Nahoum-Grappe est anthropologue et ethnologue. Elle a travaillé sur la violence, les rapports entre les sexes, la dépendance (voir notamment Vertiges de l'ivresse. Alcool et lien social, Descartes et Cie, 2010 ; Du rêve de vengeance à la haine politique, Desclée de Brouwer, 1999). Tout en s'intéressant aux lieux de violence et de privation de liberté (camps de réfugiés en ex-Yougoslavie,…