Notes de lecture

Dans le même numéro

Déconstruire la guerre de Marc-Antoine Pérouse de Montclos

janv./févr. 2020

Africaniste qui a travaillé au Nigeria, au Congo, au Kenya et en Afrique du Sud, et directeur de recherche à l’Institut de recherche sur le développement, l’auteur fait part de son expérience sur le phénomène guerrier. Comment accéder à des terrains difficiles pour en cerner le maximum de facettes ? Comment enquêter sur des situations troubles, alors que tant de filtres déforment le regard de l’observateur ? La démarche empirique employée n’exonère pas le politiste d’une réflexion anthropologique.

La première question porte sur le mot « guerre ». Celui-ci renvoie à des notions différentes : conflits, affrontements armés, chocs violents. La notion de guerre civile varie selon qu’on la considère comme une lutte entre un gouvernement et une ou plusieurs guérillas, ou bien comme des combats entre divers groupes insurrectionnels dans des pays où il n’y a plus vraiment d’État, comme en Somalie. Parler de miliciens, de belligérants, de résistants ou d’insurgés n’a pas la même portée ; un franc-tireur isolé ou un guérillero membre d’un collectif ne relèvent pas de la même catégorie. Le mot « terroriste » est très disputé, car il s’a

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2018
168 p. 13,5 €

Eugène Berg

Eugène Berg, né le 23 septembre 1945, est un essayiste et diplomate français. Spécialiste de la Russie et du Pacifique, il a notamment publié Non-alignement et nouvel ordre mondial (1980).

Dans le même numéro

L'universel est à nouveau en débat : attaqué par les uns parce qu'il ne serait que le masque d'une prétention hégémonique de l'Occident, il est défendu avec la dernière intransigeance par les autres, au risque d'ignorer la pluralité des histoires et des expériences. Ce dossier, coordonné par Anne Dujin et Anne Lafont, fait le pari que les transformations de l'universel pourront fonder un consensus durable : elles témoignent en effet de l'émergence de nouvelles voix, notamment dans la création artistique et les mondes noirs, qui ne renoncent ni au particulier ni à l'universel. À lire aussi dans ce numéro : la citoyenneté européenne, les capacités d'agir à l'ère numérique, ainsi que les tourmentes laïques, religieuses, écologiques et politiques.