Notes de lecture

Dans le même numéro

Le Tunnel d'Avraham B. Yehoshua

Considéré aux côtés d’Amoz Oz et de David Grossman comme une référence morale et littéraire, l’israélien Avraham B. Yehoshua développe avec ce roman le jeu entre l’inscription de ses personnages dans une réalité vécue au quotidien et leur ancrage dans un paysage social et politique en constante mutation. Histoires de vie intime et collective se rejoignent quand, pour lutter contre l’échéance à terme de sa perte de mémoire, l’ingénieur en ponts et chaussées retraité, Zvi Louria, sur les conseils du neurologue et de son épouse, décide de reprendre du service dans son ancienne société et d’assister bénévolement le jeune Assaël Mimouni, chargé de la construction d’une route secrète dans le désert du Néguev. La présence d’une famille de Palestiniens réfugiés sur la colline qui devrait être détruite pour permettre le tracé de la route les conduit à préconiser à la place la réalisation d’un tunnel. Au tableau de la vieillesse, de la maladie, de l’absence d’autonomie, de la complexité des liens familiaux, de l’amour aussi, vient se greffer une réflexion sur le devoir de mémoire, sur la notion d’identité, s

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Grasset, Trad. de l’hébreu par Jean-Luc Allouche, 2019
432 p. 22 €

Sylvie Bressler

Critique littéraire à la revue Esprit depuis 2002.

Dans le même numéro

« Lancer l’alerte », un dossier coordonné par Anne-Lorraine Bujon, Juliette Decoster et Lucile Schmid, donne la parole à ces individus prêts à voir leur vie détruite pour révéler au public des scandales sanitaires et environnementaux, la surveillance de masse et des pratiques d’évasion fiscale. Ces démarches individuelles peuvent-elles s’inscrire dans une action collective, responsable et protégée ? Une fois l’alerte lancée, il faut en effet pouvoir la porter, dans un contexte de faillite des espaces traditionnels de la critique.