Alo Wala © Hassan Hajjaj, 2015-1436
Flux d'actualités

Carte blanche à Hassan Hajjaj

novembre 2019

Photographe anglo-marocain présenté dans les collections de musées prestigieux, Hassan Hajjaj est aussi un styliste recherché par les marques et un photographe de mode prisé des célébrités.

Jusqu’au 17 novembre 2019, la Maison européenne de la photographie consacre Hassan Hajjaj[1]. Photographe présenté dans les collections de musées aussi prestigieux que le Brooklyn Museum, le Victoria and Albert, le Guggenheim, ou le Los Angeles County Museum of Art, l’artiste anglo-marocain est aussi un styliste recherché par les marques et un photographe de mode prisé des célébrités. Les deux étages de l’institution parisienne dévoilent un univers qui se décline sur plusieurs supports (installations, vidéos, décoration, mobilier). La carte blanche donnée à deux artistes émergentes de la diaspora marocaine – Zahrin Kahlo du 11 septembre au 13 octobre et Lamia Naji du 18 octobre au 17 novembre – au même titre que la présentation d’objets dérivés (tapis, vêtements) participe de la transformation de la MEP, pour un temps, en Maison Marocaine de la Photographie. Deux dimensions essentielles structurent cette rétrospective : la représentation de la société marocaine et l’affirmation d’un cosmopolitisme personnel.

Le travail d’Hajjaj s’articule d’abord autour de la mise en scène du Maroc et de ses habitants. Des Kesh Angels (portraits de femmes vêtues de djellaba ou

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !