Flux d'actualités

Nous sommes là

par

Esprit

mars 2020

Chers lecteurs,

En ce moment si particulier que nous traversons ensemble, nous sommes là, à travailler derrière nos ordinateurs, chacun chez soi mais en lien avec les autres.

Esprit respecte donc les consignes de confinement et s’organise pour la suite. Nous mettons la dernière main à notre numéro d’avril, consacré au « populisme en débat », qui devrait paraître dans les temps, au moins dans sa version numérique. Nous réfléchirons, dans le numéro de mai, à la manière dont le Covid-19 affecte déjà nos vies et transformera sans doute nos sociétés.

L’ensemble des articles en lien avec la pandémie et ses conséquences est désormais en accès libre. Et pour commencer, nous vous invitons à découvrir les trois textes présentés ci-dessous, dont L’épidémie, une archive originale d’Alberto Moravia, publiée dans Esprit en 1947.

Portez-vous bien !
La rédaction

 

Restons en contact :
S'abonner à l'infolettre | Facebook | Twitter | Instagram

 


Frédéric Keck insiste sur la nécessaire distinction entre sentinelles et lanceurs d’alerte : alors les premières chassent les transformations de l’information virale pour les socialiser, les seconds guident l’opinion publique vers une amélioration du droit. Les différentes réponses nationales à l’épidémie du Covid-19 peuvent s’analyser comme différentes articulations de ces techniques, cynégétiques et pastorales.


Ramin Jahanbegloo retrace l’histoire longue des épidémies, depuis la peste de Justinien au VIIe siècle, la peste noire du XIVe et la peste de Bombay à la fin du XIXe. À chaque fois, les épidémies ont conduit à des changements politiques profonds. L’épidémie actuelle remet notamment en question les régimes qui manquent de transparence.


En cette période de confinement sanitaire, le roman La peste d’Albert Camus connaît paraît-il un regain d'intérêt. Mais connaissez-vous L'épidémie, cette nouvelle d'Alberto Moravia écrite en 1944 ? Ce texte satirique sur le fascisme a été traduit de l'italien et publié par Esprit en mars 1947.