Andrew Esebio, série Mutations, 2015-en cours. Vue de l’exposition État d’Esprit africain - Villes hybrides (photo Jean-François Bouthors)
Flux d'actualités

Rayonnements africains, en Arles et à Paris

La plus forte surprise des 52e Rencontres photographiques d’Arles nous vient de l’Afrique, avec plusieurs expositions qui viennent rafraîchir ou raviver, en particulier par un sens inouï de la couleur, le regard photographique.

Comme les autres festivals de l’été, Arles retrouve cette année son public avec la 52e édition des Rencontres photographiques. Ce millésime 2021 est triplement celui d’une transition. Celui d’un rattrapage partiel de ce qui n’avait pu être présenté l’an dernier, préparé par Sam Stourzé. Celui de l’entrée en fonction de son successeur, Christoph Wiesner, qui a tenu à affirmer une forme de continuité – inévitable dans les conditions de sa prise de fonction du fait de la pandémie – avant d’imprimer sa marque dans les années à venir. Celui enfin de l’ouverture de la fondation Luma, dont les travaux avaient commencé en 2014 sur le vaste terrain des anciens ateliers de la SNCF, et dont la tour, conçue par l’architecte américain Franck Gehry – à qui l’on doit, entre autres, le musée Guggenheim de Bilbao et la fondation Louis-Vuitton, dans le bois de Boulogne à Paris, se veut l’emblème. À vrai dire, la facture extérieure de la tour ne restera pas comme la plus grande réussite de Gehry, qui dit avoir voulu évoquer simultanément les Alpilles et les arènes… On lui préfère, sans hésiter, l’aménagement paysager du parc dû à Bas Smets, infiniment plus inspiré. Mais la tour domine désormais, et pour longtemps, le paysage arlésien ; et la puissante fondation va évidemment peser sur l’image culturelle de la ville, mais aussi sur son économie.

Luma accueille d’ailleurs, à La Mécanique générale, pour les Rencontres, un ensemble cohérent qui traite de la question de la fragi

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Jean-François Bouthors

Editeur, journaliste et écrivain, il est l’auteur de plusieurs livres, dont La Nuit de Judas (l’Atelier, 2008), Paul le Juif (Parole et Silence, 2011), Délivrez-nous de "Dieu". De qui donc nous parle la Bible ? (Médiaspaul, 2014), Comment Poutine change le monde (François Bourin, 2016), Nous, Français (L’Observatoire, 2018) et, avec Jean-Luc Nancy, Démocratie ! Hic et nunc (François Bourin, 2019).…