Dans le même numéro

L'Inde face à l'épuisement de la démocratie parlementaire ?

juillet 2014

Les récentes élections législatives indiennes ont vu une large victoire du Bjp, le parti nationaliste hindou de Narendra Modi, et un recul historique du Parti du congrès. Cela risque de mener à une ethnicisation de la démocratie indienne, voire à une forme de démocratie autoritaire, Modi ayant une grande influence dans les milieux des affaires et des médias.

Les seizièmes élections indiennes ont été saluées pour la prouesse qu’elles constituaient?: plus de 815 millions d’électeurs étaient en effet appelés aux urnes et 66?% d’entre eux ont exercé leur droit de vote, ce qui constitue un taux de participation record (en 2009, il n’était que de 58?%).

Mais ce scrutin a aussi été analysé comme un tournant du fait de l’identité du vainqueur, le Bharatiya Janata Party (Bjp, Parti du peuple indien) – d’obédience nationaliste hindoue –, et de l’ampleur de son succès. Jamais, depuis 1984, un parti n’était parvenu à remporter la majorité absolue à la chambre basse du Parlement indien, la Lok Sabha. Le Bjp a accompli cette performance de justesse – puisqu’il a gagné 282 sièges sur 543 –, mais cela n’en reste pas moins remarquable.

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

VERNIERS Gilles

Christophe Jaffrelot

Directeur de recherche au CERI-Sciences Po, il est notamment l’auteur de L’Inde contemporaine (Pluriel, 2014).

Dans le même numéro

La génétique est-elle inhumaine?

Le grand marché du séquençage

Le pari hasardeux de la médecine prédictive