Photo : Pierre Jouve
Dans le même numéro

Survivant ou mort vivant ?

Survivre à un génocide engendre une solitude. Mais quand les barrières de retenue sautent, il faut témoigner, faire survivre ceux qui n’ont pas survécu et affronter le soupçon, pour ceux qui vous survivent.

La voilà, Judith Hervé-Molnar, devant moi, 94 ans, qui arbore son joli collier sur sa poitrine, sous le visage aux traits vifs, la chevelure rousse teinte, les rides ne cachant en rien, malgré le temps, ce qui reste de sa beauté juvénile, qui se découvre aussi avec la vivacité de ses phrases, dans l’acuité de sa mémoire et dans ses phrases sans aucun désordre, dans sa parfaite élocution. Judith Hervé-Molnar m’a appelé pour parler devant une caméra, un micro, n’importe quoi pour laisser « une trace avant de disparaître », n’en pouvant plus de ne pas « l’avoir raconté », alors que la situation redevient délétère. Elle n’a pas encore décidé que faire de sa si longue déclaration : quatre heures devant objectif et micro. Un livre, un documentaire, un témoignage à ranger dans la bibliothèque des déclarations filmées qui, depuis quelques années, s’agrandit notablement ? Judith Hervé-Molnar a narré l’exécrable épisode de sa vie : être une très jeune fille, à Auschwitz. Tragédie unique, comme chacune des autres tragédies vécues par cette sorte de gens, victimes d’une manière si particulière des ravage

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Pierre Jouve

Photographe, peintre, écrivain, réalisateur, il a notamment publié Paris sans suite (Denoël, 2010).

Dans le même numéro

Le dossier, coordonné par Bernard Perret, regrette que la prise de conscience de la crise écologique ait si peu d’effet encore sur la science et les réalités économiques. C’est tout notre cadre de pensée qu’il faudrait remettre en chantier, si l’on veut que l’économie devienne soutenable. À lire aussi dans ce numéro : survivre à Auschwitz, vivre avec Alzheimer, le Hirak algérien, le jeu dangereux entre l’Iran et les États-Unis et un entretien avec les réalisateurs de Pour Sama.