Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Notes de lecture

Dans le même numéro

L’asile et l’exil. Une histoire de la distinction réfugiés/migrants de Karen Akoka

avril 2022

À travers son approche centrée sur l’histoire de la politique d’asile en France, Karen Akoka propose, dans ce livre issu de sa thèse, une analyse originale de celle-ci, venant déconstruire les stéréotypes d’un réfugié très éloigné du migrant économique, fruit d’un parcours individuel et non d’une immigration de masse. La sélection personnalisée d’hier s’opposant à un flux désordonné de flux mixtes, mêlant le profil de celui qui est à la recherche d’un refuge et d’un travail après le passage des frontières, correspond-elle à la réalité ?

Jusqu’aux années 1970-1980, le taux d’accord des demandeurs d’asile était de 70 %. Il passe à 15 % durant les années 1990, puis aujourd’hui à 30 % environ en France. Son enquête historique, menée à partir des archives de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra), mais aussi d’entretiens et de biographies de responsables de la politique d’asile, montre qu’il s’est agi davantage de l’organisation de la protection des réfugiés, à une période où l’asile n’était pas un sujet de politiques publiques et moins encore un débat dans l’opinion, que de la sélection des demandeurs en application de la définition de la convention de Genève, fondée sur la persécution et la crainte fondée de persécution. En réalité, elle montre que mener une politique d’asile a toujours été faire de la politique par d’autres moyens : face aux dissidents de l’Est, aux boat people de la guerre du Vietnam, archétypes rêvés des réfugiés

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
La Découverte, 2020
360 p. 23 €

Catherine Wihtol de Wenden

Spécialiste des migrations internationales, directrice de recherche émérite au CNRS et enseignante à l'Institut d'études politiques de Paris (CERI, Sciences Po), elle a publié de nombreux ouvrages et mené de nombreuses enquêtes sur les flux migratoires, légaux et illégaux. Elle est notamment l'auteur de La question migratoire au XXIè siècle: migrants, réfugiés et relations internationales (Paris,…

Dans le même numéro

En Ukraine et en Russie, le temps de la guerre

L’invasion de l’Ukraine en février 2022 a constitué un choc immense pour l’Europe et le monde. Elle s’inscrit néanmoins dans une forme de continuité, qui a vu le régime de Poutine se faire toujours plus répressif à l’intérieur de ses frontières, et menaçant à l’extérieur, depuis au moins 2008 et l’affrontement militaire en Géorgie, l’annexion de la Crimée en 2014 marquant une nouvelle étape dans cette escalade. Constitué en urgence en réaction au déclenchement de la guerre, le dossier de ce numéro interroge ses premières conséquences. De quelles manières les sociétés ukrainienne et russe font-elles face à la guerre ? Comment résister à la vaste opération de révisionnisme historique engagée par le régime de Poutine, dont témoigne la répression de toutes les sources indépendantes d’information, mais aussi de recherche et de connaissance ? En Ukraine, sur quelles ressources la résistance peut-elle compter ? En Russie, une opposition parviendra-t-elle à se constituer, malgré la chape de plomb qui s’est abattue sur le pays ? À lire aussi dans ce numéro : la justice entre les générations, le fascisme du dedans, la politique de Lévi-Strauss, la médecine contre les robots, une autre histoire de la racialisation et la naissance de l’écoféminisme.