Esprit
Dans le même numéro

Fragiles vérités. Introduction

Alors que des enquêtes se poursuivent pour déterminer le rôle joué par la diffusion de fausses nouvelles dans la campagne du référendum sur le Brexit ou l’élection de Donald Trump, l’élection présidentielle au Brésil, qui a porté au pouvoir le candidat ­d’extrême droite Jair Bolsonaro, donne une nouvelle occasion de s’interroger sur l’ampleur et les conséquences de la désinformation orchestrée sur les réseaux sociaux.

La question est d’emblée complexe, car si certaines manipulations de l’information sont le fait de puissances étrangères cherchant à influencer les résultats d’élections, d’autres s’expliquent plutôt par le modèle économique des grandes plateformes ou leurs méthodes de catégorisation des publics[1]. L’affaire Cambridge Analytica, qui a révélé l’utilisation de données personnelles échangées sur Facebook pour cibler très précisément certains segments de l’électorat américain en 2016, montre d’ailleurs l’imbrication des enjeux commerciaux et politiques. À cette confusion s’ajoute encore la responsabilité des internautes, qui contribuent par leurs pra

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Anne-Lorraine Bujon

Anne-Lorraine Bujon est rédactrice en chef de la revue Esprit depuis janvier 2016. Ancienne élève de l’Ecole normale supérieure, agrégée d’anglais, elle a étudié puis enseigné la littérature américaine, avant de se spécialiser dans l’animation du débat d’idées. Également chercheur associé à l’Ifri, elle s’intéresse en particulier aux questions d’histoire politique et...

Jonathan Chalier

Secrétaire de rédaction de la revue Esprit, chargé de cours de philosophie à l'École polytechnique et à l'Institut catholique de Paris.

Dans le même numéro

Fausses nouvelles, désinformation, théories du complot : les vérités sont bien fragiles à l’ère de la post-vérité. Les manipulations de l’information prospèrent dans un contexte de défiance envers les élites, de profusion désordonnée d’informations, d’affirmations identitaires et de puissance des plateformes numériques. Quelles sont les conséquences politiques de ce régime d’indifférence à la vérité ? Constitue-t-il une menace pour la démocratie ? Peut-on y répondre ? A lire aussi dans ce numéro : un dossier autour d’Achille Mbembe explorent la fabrication de « déchets d’hommes » aux frontières de l’Europe, des repères philosophiques pour une société post-carbone, une analyse de ce masque le consentement dans l’affaire Anna Stubblefield et des recensions de l’actualité politique, culturelle et éditoriale.